- Page 4

  • Une chanson pour ma mère ....

    Imprimer

    Une-chanson-pour-ma-mere_portrait_w858.gif

    Lorsqu’André Cadet demande pour pouvoir projeter « Une chanson pour ma mère » au cinéma Patria de Virton, en avant-première, il ne s’attendait pas à recevoir l’équipe belgo-française de cette super production.

    Il s'agit du premier long métrage du Belge Joël Franka, autrement connu comme monteur de la célèbre émission Rendez-vous en terre inconnue.

    Pour les besoins de l'émission, il avait fait la connaissance de Sylvie Testud et Patrick Timsit en terrain hostile, mais c'est par l'intermédiaire de l’animateur Frédéric Lopez qu'il a pu les recontacter et finalement les engager dans son film.

    Mathilde Goffart, 15 ans,  en est à son troisième rôle au cinéma. Elle a incarné une petite fille juive séparée de ses parents dans « Survivre avec les loups » , et « Oscar et la Dame Rose »,c’est son premier film à l’âge adolescent.

    Le film est distribué par la Compagnie Walt Disney, qui dans un souci d’affirmer sa présence sur le marché local, a choisi le film de Joël Franka comme sa toute première production bege

     

    Un enfant du pays et un tournage en Ardenne

     

    « Une chanson pour ma mère » c’est le premier long métrage que Joël Franka a tourné dans son Ardenne natale.

    L’histoire des membres d’une famille décomposée qui, parce qu’ils adorent leur maman qui est en train de disparaitre, veulent lui offrir le plus incroyable des cadeaux d'adieu: Dave, le chanteur, son idole, en personne ! 

    Un projet délirant que fera de Dave – dans son propre rôle – la victime d’un soir.

    Un cadeau pour le public virtonnais en fait cette avant-première.

     

    Un cadeau aussi pour Joël Franka, le réalisateur.

    Né à Libramont en 1973, il a des attaches très fortes avec le Sud de la Province.

    IMGP2815.JPG

    Joël Franka à droite et Guy Lecluyse. Touffaye et Orval, une réception bien gaumaise !

     

    L’idée de base du film, comment vous est-elle venue ?

    JF : J’avais envie de vous raconter une histoire de famille avec des personnages un peu renfermé sur eux même, qui ont un peu de mal à exprimer leurs sentiments. J’avais vraiment envie de le faire via le biais de la comédie. J’ai vu une émission, il y a des années, qui s’appelait « Star à domicile » , il y avait de l’émotion et de la tendresse qui passait là-dedans. Je l’ai mis en Ardenne non pas parce qu’il y a plus de gens en Ardenne qui ne parlent pas mais comme j’en suis originaire, j’ai pu prétendre à un peu plus de justesse. J’avais vraiment envie d’emporter le spectateur quelques part.

    Pour les lieux de tournages, pourquoi tout n’a-t-il pas été tourné en Ardenne

    JF : « Pour les extérieurs, on a tourné la majeure partie en Ardennes et en Gaume, ensuite pour les intérieurs, et pour des raisons pratiques, de distances par rapport à l’équipe, nous sommes restés vers Bruxelles (Overijse). »

    IMGP8216.JPGComment faites-vous le choix des comédiens ?

    JF : « Quand j’écris le scénario, je n’ai pas d’idée de comédien avant de commencer. J’écris les personnages, je mets le « chanteur » et les prénoms des personnages. Si je choisissais les acteurs ce serait comme les mettre dans des boîtes et leur attribuer des rôles qui ressemblent à ce qu’ils ont déjà fait. »

    Alors pourquoi Dave et pas Johnny ?

    JF : « Parce que Johnny est décédé, on le dit dans le film. (lol). Sérieusement, je voulais vraiment que la famille ne soit pas fan du chanteur, je trouvais ça beaucoup plus amusant. Et il fallait trouver le second degré nécessaire. Dave, je l’ai suivi sur plusieurs concert, sur plusieurs dates et que ce soit des Olympia ou des galas « galères », comme il dit, il réussit toujours à mettre les gens debout sur les chaises à la fin du concert.

    IMGP8192.JPGSam Louwyck (ci-contre)

    Pourquoi parle-ton avec l’accent flamand dans une famille ardennaise ?

    Sam : Quand on se tait pendant 20 ans à cause d’un vœu de silence, quand on recommence à parler après 20 ans, on parle avec un accent flamand.

    Sortie officielle du film ce mercredi.

    Un bon moment de tendresse, d’émotion, et de rire dans une comédie Franco-Belge

    Avec Sylvie Testud (Sylvie), Patrick Timsit (Jean), Dave (lui-même), Fabrizio Rongione (Michel), Guy Lecluyse (Michel), Michelle Moretti (la maman), Mathilde Goffart (Adeline), Sam Louwyck (Antoine), Renaud Rutten (le manager de Dave).

    Scénario, réalisation : Joël Franka.

    IMGP8199.JPG

    L'équipe du film autour d'André Cadet.

    IMGP8213.JPG

    sans oommentaire ! 


  • Chasse aux oeufs

    Imprimer

    paques.jpgChasse aux œufs à Rabais.

    Récréa Rabais asbl et Métropole Radio collaborent et vous propose ce 1er avril une chasse aux œufs sur le  site de Rabais (Ethe Virton).

    Rendez-vous à 14 h 00 à la Paillote Gaumaise, début de la chasse à 15 h 00

    Les enfants seront répartis dans 3 groupes suivant leur âge.

    La participation est gratuite mais l’inscritption est obligatoire.

    Bar à gâteaux et à softs, animations diverses, grimages, et tombola.

    Pour tout renseignement ou réservation : 063/22.85.15 – www.recrea-rabais.be

     

  • Un bol de riz pour éveiller les consciences

    Imprimer

    bol-de-riz-cuit-avec-des-baguettes.jpgLe riz est un aliment universel, on en mange partout dans le monde, surtout dans les pays pauvre où il constitue la nourriture de base.

    En participant à l'Opération bol de Riz (en mangeant un bol de riz le temps d'un repas), on se rapproche symboliqument de l'autre, on est solidaire.

    C'est un petit renoncement à son confort habituel, un temps privilégié ou l'on vit et où l'on partage, certes très symboliquement, la vie de ces personnes.

    Depuis des années maintenant, une opération est menée pour nous aider à prendre conscience que, pour de nombreuses personnes, ce bol de riz est trop souvent leur seule nourriture quotidienne.

    La Halle de Han organise conjointement avec la paroisse du secteur de Tintigny et l'ONG Entraide et Fraternité, une action de solidarité, ce dimanche 24 mars 2013.

    Le riz proposé ce 24 mars, sera accompagné de différentes sauces aux couleurs des origines des stagiaires qui suivent une formation en Horeca à la Halle de Han.

    Le repas sera suivi de la diffusion du film de Vincent Bruno "Je mange donc je suis".

    Quel sort est réservé à nos agriculteurs ? Que pouvons-nous faire au quotidien pour consommer de manière plus équitable, plus digne et plus respectueuse des producteurs ? Comment comprendre quel a majorité des personnes qui sont censées nourrir l'humanité, souffrent d'une situation catastrophique, marquée par le chômage, la pauvreté, l'exode et la faim ?

    Participation : 5 € par adulte, 1€ par enfant. Les bénéfices seront reversés à l'un des nombreux projets de développement durable soutenus par Entraide et Fraternité.

    Adresse du jour : Alle de Han, 36 Han - 6730 Tintigny.

    Horaire 12h Bol de riz - 13 h 30 Diffusion du fil (26')

    Infos et réservations : Halle de Han - Ingrid Poncelet (ingrid.poncelet@halledehan.be) 063/44.00.60

    www.facebook.com/halledehan  www.halledehan.be

  • Voici ce que vous auriez pu voir et entendre ....

    Imprimer

    La Fête de la Saint Patrick a Rabais a rencontré un succès inattendu.

    Seulement 55 personnes avaient réservé leurs places et les organisateurs craignaient le flop !

    A leur grande surprise c'est finalement près de 200 personnes qui se sont retrouvées à la Paillote Gaumaise. Les Mâles de Mer, Les Straps et le Groupe norvégien Fish & Ships, ont vraiment mis le feu au lac.

    Voici ce que vous auriez pû apprécier (cet extrait a été filmé le lendemain)

    Les responsables de l'asbl Récréa-Rabais sont très content de la réussite de cette première activité.

    Tout leur programme se trouve sur leur site www.recrea-rabais.be 

    Contact : 063/22.85.15 - recrea.rabais@gmail.com 

     

     

  • CHAMPIONAT DE BELGIQUE PECHE A LA MOUCHE 2013

    Imprimer

    kvb2013 007.jpgDimanche  10 mars, le championnat de Belgique de pêche à la mouche en réservoir interclub se déroulait au lac de Rabais.

    Les 16 équipes (3 pêcheurs par équipe) en finale venait de toute la Belgique pour essayer de prendre quelques superbe truites arc en ciel et fario du magnifique plan d’eau de Rabais.

    Un dernière ‘attaque’ hivernale n’était pas favorable pour l’appétit des truites. La pêche se déroule en ‘no kill’ donc chaque truite prise est mesurée par un contrôleur et soigneusement retourne dans l’eau, les truites sont pas ‘abimée’ parce qu’on pêche sans ardillon.

    C’était une pêche très technique et les équipes favorites ont fait preuve de leurs capacités.

    Jusqu’au dernières minutes  ça se jouait entre trois équipes, dont l’équipe de Rabais !  L’organisation par le Belgian Fly Fishing Committee était parfaite  et il fallait attendre ‘nerveusement’ la remise des prix dans la jolie brasserie La Paillote Gaumaise (http://www.lapaillotegaumaise.be/).

    C’est l’équipe Casting Club of Flanders (de Deinze) avec Patrick De Schutter, Geert Janssens et Guido Vinck (3 pêcheurs de renommées internationale) qui ont gagné le titre de champion de Belgique interclub. Ils ont pris 30 truites, donc un performance fantastique.

    La deuxième équipe, médaille d’argent était pour l’équipe de Rabais, la médaille de bronze était pour l’équipe de Dison.

    En tout ont a pris 249 truites ! Félicitations à tous les médaillés. Pour les résultats complets voir www.cspm.be

     

    infoflash zomer 2013 foto 3.jpg

    Foto : l’équipe gagnante Casting Club of Flanders, de gauche à droite – Patrick De Schutter, Geert Janssens et Guido Vinck

     Guido Vinck