- Page 3

  • A la découverte de Chenois le 21 octobre

    Imprimer

    Balade.

    ec%20chenois.jpgPatrice Dumont vous fera découvrir les richesses méconnues, la grande et les petites histoires du village de Chenois.

    Départ du parking de l'école à 14 h 30 - durée de la balade 2h30 environ.

    Vers 17 heures, petite restaurantion et boissons dans la salle de gymnastique (restauration sur réservation à l'école jusqu'au vendredi 19 octobre).

    Le nouveau livret "A la découverte de Chenois" sera vendu à cette occasion.

  • "Bien vieillir en Province de Luxembourg", les lauréats

    Imprimer

    homelamitié.png

    Le département des affaires Sociales et Hospitalières de la Province de Luxembourg, à l'initiative de Jean-Marie Carrier, député, a réalisé en 2007, dans le cadre de la démarche de développement territorial Réseaulux (ex Luxembourg 2010), l'étude "Bien vieillir en province de Luxembourg.

    Lire la suite

  • 1932 - 2012

    Imprimer

    heureux anniversaire.jpg80 ème anniversaire

    Vie Feminime

    Chenois Latour

    Lire la suite

  • Le collège communal est dévoilé

    Imprimer

    logo_virton.pngVoici le nouveau collège communal :

    François Culot (IC) bourgmestre;

    Michel Thiry (cdH), 1er échevin, responsable de la culture, la famille, les sports et les affaires sociales;

    Vincent Wauthoz (IC), échevin des travaux, du commerce et de l'économie;

    Bernadette Roiseux (cdH), échevine de l'urbanisme, de l'aménagement du territoire, du patrimoine et des bâtiments;

    Etienne Chalon (IC), échevin de l'agriculture, de l'environnement, des forêts et la ruralité; Jean Raulin (IC), échevin des finances et de l'enseignement.


    Annick Van den Ende (cdH) conserve la présidence du CPAS

    A mi-parcours, les deux échevins cdH cèderont leur mandat respectivement à Didier Feller et Denis Lacave.

  • L‘oeuvre de la semaine : La S.A. Minière & Métallurgique Halanzy - Musson

    Imprimer

    Logo 75ème 422 ko (2).jpgLa commune du mois : Musson

     

      MUSSON

     La mine de Musson est mise en exploitation dès 1851. La concession est cédée en 1870 aux Forges d’Acoz ; en 1882-83, Gustave BOËL, directeur des Forges d’Acoz, crée le Syndicat des Hauts-fourneaux de Musson .

    Après la mise en service des deux hauts-fourneaux, la Société Anonyme des Hauts-Fourneaux, fonderies et mines de Musson, créée en 1885, ouvre l’usine de Musson. La production de ces deux hauts-fourneaux, chauffés par système « cowper » à air chaud, atteint rapidement 50 à 60 tonnes/jour

    La direction subit déjà des transferts dans les années ’20, et l’usine s’arrêtera en 1938, pour ne reprendre ses activités qu’en 1946.

    Parmi les grandes figures de Musson, on retiendra  Adolphe HEURION, (provenant d'Esch/Alzette), qui fut le premier directeur en 1884 et René PERLEAU, dernier directeur de 1950 à 1966.

    Sur un rapport pessimiste du directeur René PERLEAU quant à son avenir, l’usine de Musson cessera ses activités en 1966 sans heurts sociaux. Après l’arrêt des installations le 31 mars 1967, la plupart des ouvriers seront reclassés à Athus (B), à Gorcy (F) et à Rodange (L).

     

    Usine de Musson  169.jpg

    René Zimmer (Vieux-Virton, 1910 – Florenville, 1998)

     Usine de Musson, 1979, Huile sur toile, 50x60 cm

    Don de Madame René Zimmer, février 2005 - MGV 3367

     HALANZY

    La mine de Halanzy ouvre en 1881. La même année, l’usine de Halanzy est fondée par J. DESCAMPS et M. DELATTRE

    1894-1910 Guillaume PUGH, (1848-1910) est administrateur-directeur-gérant de la Société Anonyme des Hauts Fourneaux & Mines de Halanzy (dépendant de la Société Métallurgique de l'Est, Gouraincourt)    

    Jusqu’en 1928, son successeur LéonTHIRY (* 1880 à Esch/Alzette) se montrera particulièrement entreprenant.

    Dès 1912, il fait construire une centrale électrique pour alimenter l’usine en éclairage et en force motrice. En 1913, il érige des installations supplémentaires. L’usine produit alors 50000 tonnes par an qu’elle livre en Belgique, en France et en Suisse. Pour remercier son directeur, l’entreprise décide de lui faire construire une belle villa, dite « Le Château » (aujourd’hui école) au centre d’Halanzy.

    Après la guerre, en 1919, l’entreprise reprend grâce à de nombreuses innovations dont un usage plus spécifique de l’électricité, une mécanisation du transport des matériaux à l’intérieur de l’usine, de nouveaux bureaux, des réfectoires, des salles de douches, un arboretum (lieu de délassement pour les ouvriers), etc. Des hauts- fourneaux plus modernes arrivent en octobre 1920 et septembre 1921. On peut considérer cette période comme l’âge d’or de l’entreprise. Bien équipée, elle vend de l’électricité à d’autres usines et à la province. Avec des pylônes en béton, les hauts-fourneaux de Halanzy ont en effet été à l’origine de l’électrification des villages du Luxembourg belge. Ils raccorderont très vite toute la moitié sud de la Province (entre 1921 et 1930).

    Malheureusement, Léon Thiry ne verra pas la fin de son projet grandiose car il meurt jeune en 1928.

     

    En 1939, Musson rachète et ferme l’usine de Halanzy, endettée à cause de sa reconstruction après la guerre. Mais la mine de Halanzy ne fermera qu’en 1978

    Sur la place, une stèle de Fernand Tomasi rappelle ce passé industriel

     

    Musson est  l’honneur durant le mois d’octobre

    Le module 75ème anniversaire du Musée est exposé à la mairie depuis le 29/09

      

    Au Musée gaumais, le tableau figurant l’usine de Musson

     se trouve dans la MICRO-EXPO consacrée à la commune.

      

     

    Retrouvez toute notre actualité sur www.musees- gaumais.be

     

    et sur notre page Facebook