L'oeuvre de la semaine : Princesse ou Divinité

Imprimer

Logo 75ème 422 ko (2).jpgLa commune du mois : Meix-devant-Virton

L'oeuvre de la semaine : Princesse ou Divinité

Voilà bien une élégante ! Qui représente t-elle donc, cette gracieuse figure que l’on s’accorde à nommer « Tête de divinité » ?

Bien qu’elle soit en pierre et non en terre-cuite, elle évoque ces fameuses statuette votives, dites « tanagra » produites jadis en Grèce, mais dont la mode se dispersa vite dans tout le monde antique gréco-romain. Figurant au départ toutes sortes de sujets, appréciées surtout pour leur finesse d’exécution, le terme s’applique par extension à toute statuette élégante et harmonieuse, de préférence au sujet féminin.

Pourrait-elle appartenir à Vénus, portant un diadème ou ne serait ce pas simplement les traits de la maîtresse de maison de la Villa des Sarrazins ?

N’était-elle belle comme une princesse ?

 

Tête divinité Robelmont.jpeg

Photo : Tête de divinité gallo-romaine

Calcaire gréseux - Don de M. Louis Verhulst

Cinq campagnes de fouilles se sont succédé de 1968 à 1972 sur le site de la villa romaine de Robelmont qui se présentait, jusqu’alors comme un amoncellement de pierres et de débris.

Ceux-ci laissaient augurer d’une construction d’importance. Trois niveaux d’occupation, s’étalant tout au long de l’époque gallo-romaine jusqu’à l’incendie final, confirmèrent ses qualités, qui devaient placer la villa à la tête d’un domaine foncier étendu. La présence d’un vaste hypocauste, système de chauffage souterrain, équipé d’un praefurnium (four de chauffe), témoigna encore, si besoin était, du prestige de cet exceptionnel habitat, situé sur l’axe de la chaussée romaine Reims-Trèves.

Parmi le mobilier découvert figuraient de la céramique en abondance mais aussi d’autres objets tels que ce joli visage, fin et expressif, ainsi qu’un rare vase portant sur  le haut de la panse un graffito, repris deux fois, au nom de Dagamot. Le nom du propriétaire ?

Dommage : les fouilles traînant à l’excès finirent par lasser l’agriculteur, qui d’un coup de tracteur retourna à la terre ces vestiges considérables et la villa fut perdue.

 

 

MEIX est  l’honneur jusqu’au 30 novembre

Le module 75ème anniversaire du Musée est exposé à la mairie

Au Musée gaumais, cette jolie divinité est exposée dans la

MICRO-EXPO consacrée à la commune de Meix.

 

Entrée gratuite tout le mois pour les habitants de la commune

Retrouvez toute notre actualité sur :

 

www.musees- gaumais.be  et sur notre page Facebook

 

Les commentaires sont fermés.