Une chanson pour ma mère .... (23/03/2013)

Une-chanson-pour-ma-mere_portrait_w858.gif

Lorsqu’André Cadet demande pour pouvoir projeter « Une chanson pour ma mère » au cinéma Patria de Virton, en avant-première, il ne s’attendait pas à recevoir l’équipe belgo-française de cette super production.

Il s'agit du premier long métrage du Belge Joël Franka, autrement connu comme monteur de la célèbre émission Rendez-vous en terre inconnue.

Pour les besoins de l'émission, il avait fait la connaissance de Sylvie Testud et Patrick Timsit en terrain hostile, mais c'est par l'intermédiaire de l’animateur Frédéric Lopez qu'il a pu les recontacter et finalement les engager dans son film.

Mathilde Goffart, 15 ans,  en est à son troisième rôle au cinéma. Elle a incarné une petite fille juive séparée de ses parents dans « Survivre avec les loups » , et « Oscar et la Dame Rose »,c’est son premier film à l’âge adolescent.

Le film est distribué par la Compagnie Walt Disney, qui dans un souci d’affirmer sa présence sur le marché local, a choisi le film de Joël Franka comme sa toute première production bege

 

Un enfant du pays et un tournage en Ardenne

 

« Une chanson pour ma mère » c’est le premier long métrage que Joël Franka a tourné dans son Ardenne natale.

L’histoire des membres d’une famille décomposée qui, parce qu’ils adorent leur maman qui est en train de disparaitre, veulent lui offrir le plus incroyable des cadeaux d'adieu: Dave, le chanteur, son idole, en personne ! 

Un projet délirant que fera de Dave – dans son propre rôle – la victime d’un soir.

Un cadeau pour le public virtonnais en fait cette avant-première.

 

Un cadeau aussi pour Joël Franka, le réalisateur.

Né à Libramont en 1973, il a des attaches très fortes avec le Sud de la Province.

IMGP2815.JPG

Joël Franka à droite et Guy Lecluyse. Touffaye et Orval, une réception bien gaumaise !

 

L’idée de base du film, comment vous est-elle venue ?

JF : J’avais envie de vous raconter une histoire de famille avec des personnages un peu renfermé sur eux même, qui ont un peu de mal à exprimer leurs sentiments. J’avais vraiment envie de le faire via le biais de la comédie. J’ai vu une émission, il y a des années, qui s’appelait « Star à domicile » , il y avait de l’émotion et de la tendresse qui passait là-dedans. Je l’ai mis en Ardenne non pas parce qu’il y a plus de gens en Ardenne qui ne parlent pas mais comme j’en suis originaire, j’ai pu prétendre à un peu plus de justesse. J’avais vraiment envie d’emporter le spectateur quelques part.

Pour les lieux de tournages, pourquoi tout n’a-t-il pas été tourné en Ardenne

JF : « Pour les extérieurs, on a tourné la majeure partie en Ardennes et en Gaume, ensuite pour les intérieurs, et pour des raisons pratiques, de distances par rapport à l’équipe, nous sommes restés vers Bruxelles (Overijse). »

IMGP8216.JPGComment faites-vous le choix des comédiens ?

JF : « Quand j’écris le scénario, je n’ai pas d’idée de comédien avant de commencer. J’écris les personnages, je mets le « chanteur » et les prénoms des personnages. Si je choisissais les acteurs ce serait comme les mettre dans des boîtes et leur attribuer des rôles qui ressemblent à ce qu’ils ont déjà fait. »

Alors pourquoi Dave et pas Johnny ?

JF : « Parce que Johnny est décédé, on le dit dans le film. (lol). Sérieusement, je voulais vraiment que la famille ne soit pas fan du chanteur, je trouvais ça beaucoup plus amusant. Et il fallait trouver le second degré nécessaire. Dave, je l’ai suivi sur plusieurs concert, sur plusieurs dates et que ce soit des Olympia ou des galas « galères », comme il dit, il réussit toujours à mettre les gens debout sur les chaises à la fin du concert.

IMGP8192.JPGSam Louwyck (ci-contre)

Pourquoi parle-ton avec l’accent flamand dans une famille ardennaise ?

Sam : Quand on se tait pendant 20 ans à cause d’un vœu de silence, quand on recommence à parler après 20 ans, on parle avec un accent flamand.

Sortie officielle du film ce mercredi.

Un bon moment de tendresse, d’émotion, et de rire dans une comédie Franco-Belge

Avec Sylvie Testud (Sylvie), Patrick Timsit (Jean), Dave (lui-même), Fabrizio Rongione (Michel), Guy Lecluyse (Michel), Michelle Moretti (la maman), Mathilde Goffart (Adeline), Sam Louwyck (Antoine), Renaud Rutten (le manager de Dave).

Scénario, réalisation : Joël Franka.

IMGP8199.JPG

L'équipe du film autour d'André Cadet.

IMGP8213.JPG

sans oommentaire ! 


Écrit par kices | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | | Pin it! |