L’œuvre de la semaine : L’Homme debout d’Albert GATEZ (12/12/2012)

Logo 75ème 422 ko (2).jpgLa commune du mois : Virton

L’œuvre de la semaine :


L’Homme debout d’Albert GATEZ


homme debout.jpgAlbert Gatez cueillait les plumes et défiait son ombre. Sur la pierre de sa maison du 37 de la rue des Combattants à Virton, l’Eternité est gravée. L’Eternité a un nom.

 

Dès l’enfance, Albert a l’âme de l’artiste et la passion de la création. Il traverse la vie en conservant son enthousiasme et sa sensibilité. Il joue avec les matériaux : bois, métal, pierre, terre,…les objets de la vie de chaque jour et les mots, tous les mots qu’il touche, il en fait une petite sculpture. Il égratigne les murs de ses lectures. Il complote avec les éléments : l’air qui fait chanter ses sculptures, le feu qui les assemble, qui les anime et qui jaillit à jamais du plus intime de leurs commissures et du vide qui y repose. Un jour, Marguerite Brouhon qui exposait à Virton, lui donne un petit espace où déposer ses premières réalisations. Un journaliste les remarque. Ernest Bernardy aussi. Il lui propose de fréquenter ses cours de céramique.

 

 Où est passé l’Homme debout ?

 

Poète et peintre aussi, c’est pour ses sculptures en métal qu’Albert a  été connu et reconnu. Abstraite principalement, sa sculpture est reconnaissable entre mille et fut, en son temps, très avant-gardiste. Elle est faite de ferrailles souvent récupérées, coupées, découpées, assemblées, recomposées. De déchets informels, l’œuvre  naît  monumentale ou en petits formats aux allures de joaillerie. En 1974 déjà, Albert Gatez livrait sa vision: « L’Art, à mon sens, c’est d’écouter en soi-même et de rendre avec la poésie ce qui continuellement s’exhale de notre conscience (…). L’artiste ne fait que traduire les mouvements profonds, les tensions, les contradictions de notre époque. Dans cet Art qui concerne le peuple, seuls entrent ceux qui ont faim et soif »

 

Ici, la figuration est rare, ce qui donne toute sa valeur à « L‘Homme debout », Depuis les années ’80, il se tenait au milieu de la Grand’ rue de Virton. Commande officielle de la Ville, la statue aurait été volée – on ne sait exactement quand - et est toujours en déserrance. Curieux destin que cet « Homme debout »…qui marche et s’en est allé ! Se soucie-t-on de le retrouver ? Personne. Les amis de l’artiste en tout cas s’en émeuvent… et apprécieraient que l’Administration dépose plainte et se mette à sa recherche.

 (D’après un texte de Jeanine Dumont et  Marielle Gillet)

 Au mois de décembre, le 75ème anniversaire du Musée gaumais

est consacré à la commune de Virton.

Le module itinérant du Musée est exposé à l’Hôtel de Ville

 

Au Musée, micro-expo consacrée à la commune de Virton

Une autre version de « l’Homme debout » est visible

dans la galerie centrale du Musée.

 

Dernière visite guidée « aux bulles pétillantes »

le jeudi 13/12 à 19H30

Entrée gratuite tout le mois pour les habitants de la commune

 

 

Retrouvez tout notre actualité sur www.musees-gaumais.be

et sur notre page  Facebook

 

Écrit par kices | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | | Pin it! |