J'en ai marre des syndicats !

Imprimer

courrier des lecteurs.jpgPremière de la rubrique "Courrier des lecteurs" de votre blog. Georges Behin ouvre le bal avec son raz-le-bol.

Alimentez cette rubrique soit avec vos commentaires soit en proposant un autre sujet.

A vos plumes et appareil photos !

«J’en ai marre des syndicats!»

Edmond Leburton avait en son temps osé dire qu’il en avait «marre du CVP». En ce qui me concerne, la mauvaise foi et les orientations politiques sélectives des syndicats m’exaspèrent.

Pour eux, tout est la faute du nouveau «Gouvernement de droite». Avant même qu’il soit installé, les actions avaient déjà débuté.

Mais:

-          La réduction des allocations de chômage au 1er janvier prochain dans le seul pays qui en octroie sans limite de temps: c’est une décision du Gouvernement Di Rupo.

-          L’absence de recrutement et de formation de gardiens pour la nouvelle prison de Leuze: c’est aussi une absence de décision du Gouvernement Di Rupo.

-          La déglingue du Ministère de la Justice qui, dès septembre, a déjà dépensé ses budgets de l’année: ça fait combien d’années que ça dure?

-          La mauvaise gestion du problème des étudiants en médecine dans la seule Communauté française (et pas en Flandre!), c’est une décision des ministres PS, CdH, Ecolo.

En outre, quel 1er Ministre gérait l’INAMI il y a encore quelques semaines?

-          La pétaudière Poste-SNCB-TEC-Zaventem, etc… tout à coup tous les malheurs ont surgi voici quelques semaines !

-          Au Comité Subrégional de l’Emploi et de la Formation, la FGTB et le CSC ont même été jusqu’à remettre en cause les «Rendez-vous avec l’Emploi» organisés principalement par la Province de Luxembourg au motif que «ça oblige les chômeurs à se déplacer à leurs frais pour y aller rencontrer des employeurs à la recherche de collaborateurs qu’ils auraient de toute façon trouvés et en outre, ça les culpabilise»!

Le nouveau Député provincial à l’Economie Bernard Moinet, ancien syndicaliste, souhaite heureusement poursuivre ce type de services où les demandeurs d’emploi rencontrent en un seul lieu de nombreuses entreprises. Cet ancien syndicaliste serait-il passé à droite?

Dernière remarque: l’index. A chaque saut, il augmente les revenus des travailleurs d’un pourcentage de leur salaire. Donc, on octroie davantage aux hauts salaires en nombre d’euros qu’aux plus bas salaires. Ne faudrait-il pas plutôt augmenter chacun d’un montant forfaitaire identique?

Georges BEHIN

Indépendant.

Les commentaires sont fermés.